Dossiers

Rencontre avec Raymond Niesen 11/12/2015

Loft.lu est allé à la rencontre de Raymond Niesen, propriétaire de Burotrend et Beckstreet Five : deux acteurs majeurs en termes de design mobilier au Luxembourg. Le temps d’une tasse de thé, nous avons évoqué l’évolution du design au Luxembourg, les valeurs de ses sociétés et sa passion pour l’art et les collections.

Burotrend fut fondé en 1984 par Raymond Niesen et Guy Lamesch, deux collègues désireux de se lancer à leur propre compte. Travaillant déjà en tant que décorateurs dans une société de bureautique, leur projet était de proposer des meubles de bureau beaucoup plus design tout en offrant une place importante à l’ergonomie. « Nous souhaitions développer nos convictions pour nous éloigner des carcans des années soixante, soixante-dix ». Ainsi depuis 32 ans, Burotrend s’impose comme le spécialiste de l’aménagement de bureaux et propose du mobilier design et haut de gamme (bureaux, fauteuils, chaises, cloisons, espace de rangements…) aux professionnels.

Burotrend, 32 ans d’exigence 

Si Burotrend est actif sur le marché luxembourgeois depuis 32 ans, c’est en grande partie parce que son équipe travaille avec passion. « On aime notre métier. Chaque commande est une réussite. Nous sommes satisfaits lorsque le client l’est ». Parmi les projets marquants de Burotrend, on trouve la Cité Judiciaire meublée entièrement par du mobilier USM. Et plus récemment, Burotrend a remporté le projet de la BGL BNP Paribas avec quelques 2200 postes de travail à aménager.

Burotrend travaille dans le respect des créateurs de design. « Vous ne trouverez pas de contrefaçons chez Burotrend. Ici, on se bat pour proposer le vrai, le design initial, alors certes il a son prix mais il garde sa valeur au fil des années ». Si Burotrend est constamment à la recherche de nouveau design on y trouve aussi des pièces intemporelles. « Nous vendons encore aujourd’hui des produits qui ont été imaginés dans les années 50. Ainsi, la Eames Chair date de 1956 mais traverse les époques sans prendre une ride. C’est une pièce maitresse de design ».

De la même manière, Burotrend ne lésine pas sur la qualité. « Nos critères de qualités sont très élevés : manufacture, choix du cuir, coussinage, finitions du bois, traitement du métal… tout doit être parfait. Nous faisons attention à nous entourer de fabricants qui ont les mêmes exigences que nous ». Ainsi, Burotrend collabore avec des fournisseurs de confiance tels que Vitra, Bene, Fritz Hansen, Knoll
Beckstreet Five, un prolongement naturel

Il y a près de 12 ans, Burotrend se diversifie et créé Beckstreet Five, une société qui propose du mobilier design aux particuliers. Réservé aux connaisseurs comme aux amateurs, Beckstreet Five présente les plus belles créations de mobilier classique et contemporain. Lorsque Monsieur Niesen a créé Beckstreet Five c’était avant tout pour une question de visibilité : « Burotrend est basé à Hollerich, on ne vient pas ici par hasard mais plutôt sur rendez-vous. Nos beaux objets design n'étaient pas exposés à leur juste valeur et nous leur avons cherché une vitrine en ville ».

Mais rapidement Raymond Niesen voit le potentiel d’une telle exposition et décide de proposer ses services aux particuliers. Aujourd’hui, Beckstreet Five emploie deux architectes d’intérieur qui accompagnent les clients dans la décoration de leurs intérieurs. Pour Raymond Niesen, il s’agit finalement d’une activité complémentaire à celle de Burotrend : « un directeur de banque qui nous sollicite pour aménager ses bureaux et qui est satisfait de nos services pense à nous lorsqu’il doit aménager son intérieur. C’est une relation de confiance qui s’instaure. De la même manière, les clients particuliers de Beckstreet Five reviennent vers nous pour aménager leurs locaux professionnels. Cela fonctionne dans les deux sens et c’est pour ça que c’était important de le faire ».

Un homme de passion 

Monsieur Niesen est passionné par le design et l’art en général. Dès 16 ans il débute une formation de décorateur. « Depuis lors, j’ai toujours été confrontée aux formes, aux couleurs, aux tendances… cela faisait partie de ma vie. J’ai constamment été à la recherche du bon design et du vrai design ». Raymond Niesen a lui-même un petit côté artiste mais c’est avant tout un collectionneur. « Je collectionne de l’art, notamment l’art contemporain. Et naturellement, je collectionne aussi du mobilier design. J’ai un grand principe, à chaque fois que la production d’un modèle s’arrête, je garde le dernier exemplaire ».

Ses goûts étant très éclectiques, il ne sait dire de quel style de design il se sent le plus proche. « Mon cœur est partagé, il y a des produits scandinaves fabuleux, des produits italiens géniaux… et les pays asiatiques présentent aujourd’hui également de grands talents ». Mais, en creusant un peu, on sent la passion pour les références en matière de design : Le Corbusier, Eames… « Ces créateurs ont su imaginer des pièces devenues légendaires car elles offrent un équilibre parfait entre ce qui est beau et surtout bien fait. En posséder une donne une certaine fierté. C’est une passion, plus encore c’est de l’amour ».