Dossiers

Carnets de l'architecte: Victor Horta 19/08/2014

Né en 1861 et issu d'une famille qui compta 12 enfants, Victor Horta se démarqua très vite de par sa vision contre - courant. Ame d'artiste, il se passionne pour la musique et en particulier le violon. Rêvant d'innovations et rebelle, il eut du mal à se contraindre aux figures d'autorité, son parcours scolaire en témoignera.
 
C'est en aidant son oncle, vers l'âge de ses 12 ans qu'il eut un déclic pour l'art de construire. Son parcours scolaire chaotique, ses parents décident de l'envoyer chez un architecte d'intérieur à Montmartre à Paris : Jules Dubuysson.
 
Très vite la capitale le séduit et il y découvre l'art de la peinture et les différents matériaux. Chacun étant emprunts de règles classiques rappelant les règles du passé, c'est alors que Victor Horta se met à rêver de devenir l'émancipateur du classicisme.
 
Etudiant les bâtiments classiques et les matériaux dont il aura le privilège de découvrir grâce à son maitre. Il y découvre notamment l'acier et la verrerie.
 
En 1880, Victor Horta s'installe à Bruxelles suite au décès se son père. Il finit son cursus avec une médaille d'or a l'Académie Royale des Beaux - Arts de Bruxelles.  Il épouse ensuite Pauline Heyse qui lui donnera par la suite deux filles.
 
Lors de son parcours a l'Académie, il devint l'élève préféré des professeurs et en particulier, Alphonse Battat qui lui permit de participer aux dessins des Serres Royales mettant en scène ses éléments favoris : acier, verre et lumière.
 
En 1885, il entreprit la construction de 3 maisons mitoyennes à Gand, Rue des Douze Chambres. Rêvant de gloire, il refuse d'autres projets et s'inscrit aux concours publics. Bâtissant de petits monuments, abris pour statues, il se fait connaitre de la bourgeoisie. Ayant un cercle de scientifiques et professeurs d'université, il s'entoure de personnes influents pouvant l'aider dans sa carrière.
 
C’est en 1892 qu'il se sent mature pour entamer des constructif s résidentielles. Il réalisera la maison Autrique, l'Hotel Tassel qui sera le début d'une série de commande d'hôtels particuliers. Premiers hôtels art nouveau, ces édifices aussi imaginatifs et innovants font de Victor Horta un architecte de renommée. il devint le concurrent de Hankar et Van de Velde, les revues spécialisées parlent de ses œuvres qu'on qualifiera d'habitat d'ouverture et de richesse. Horta devient un art d'habiter très prise et un statut pour les bourgeois.
 
En 1895, la mort de son professeur, il reprit son étude. De son maitre, il retiendra son amour du parfait et du détail. Il y apportera sa touche non conventionnelle et contournant les règles classiques de l'architecture de l'époque.
 
Suite à son séjour de deux ans au Etats Unis, il construit le palais des Beaux - Arts de Bruxelles dont les formes géométriques et les matériaux sont inspires de son voyage.
 
De 1920 à 1927, Victor Horta devient directeur de la section architecture de l'Institut Supérieur des Beaux - Arts à Anvers et en 1927, directeur de l'Académie des beaux-arts de Bruxelles.
 
En 1935, il écrit une étude sur les auteurs des serres du Jardin Botanique de Bruxelles.
 
Après la période d’Art Nouveau, beaucoup des édifices de Horta furent détruits.  Sa maison ayant été préservée, elle est devenue le Musée Horta.
 
Victor Horta s'éteint le 8 septembre 1947 à Bruxelles, laissant derrière lui des œuvres dont on retiendra principalement :
-          Hotel Tassel : photos 1 à 3
-          Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles : photos 4 à 6
-          Hotel Solvay : photos 7 à 9
-          Gare Centrale,... (liste non exhaustive)

Article largement inspiré de la biographie de Victor Horta : sources http://www.hortamuseum.be/ et http://fr.wikipedia.org
 
A bientôt sur LOFT.LU
La rédaction

http://www.hortamuseum.be/